Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : D.A.L - Bordeaux
  • D.A.L - Bordeaux
  • : Droit Au Logement pour toutes et tous !
  • Contact

Contacter le D.A.L33 ?

Le D.A.L33 se réunit tous les lundis
19h30
Place St Michel
Ou 8 rue de La Course
à Bordeaux

dal33gironde@gmail.com
06 95 43 53 23

Et sur facebook :
klik !

Recherche

Actu du D.A.L33

REQUISITION GO !
Chassez les immeubles vides et
capturez-les au mail suivant :

requisition33@gmail.com

Infos : klik !

12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 12:08
A la rentrée, le préfet sort les enfants...

Septembre 2013

Rue de Bègles à Bordeaux le 4 septembre 2013 : Les autorités procèdent à l'expulsion d'un squat de 3 familles roms (13 personnes dont 7 enfants). L'immeuble en parfait état appartient au bailleur social Domofrance et était resté inoccupé pendant au moins 5 ans auparavant.

...des écoles. Expulsés d'un lieu de vie appartenant à Domofrance, laissés à l'abandon depuis plusieurs années, trois familles se sont retrouvées à la rue le quatre septembre 2013 grâce au concours de la force publique. Ce dispositif déployé pour ce gâchis relevait bien de la force quant à sa disproportion. Le public du quartier se trouvait, lui, plutôt attristé...et impuissant.

Les drôles (7 enfants de 2 à 12 ans), loin de rejoindre les bancs de l'école du secteur, ont surtout vu s'éloigner leurs lits embarqués dans les deux camions des déménageurs.

Le commissaire n'en avait rien à faire et l'huissier rien à scier.

Banal, cent fois banal, ça arrive tous les jours en France.

Forte de son bon droit, Domofrance, qui avait quelques mois auparavant fait changer les garde-corps de l'étage - vous comprenez, c'est rapport à la sécurité des enfants - a cru bon de jouer les garde meubles. Ce bailleur social réputé dispose d'un patrimoine immobilier digne du Vatican. Mais sa parcimonie en matière d'attribution de logement social est égale a sa dimension.

Qui sait, la société Domofrance proposera-t-elle aux enchères publiques les quelques biens de ces fâcheux squatteurs?   Histoire de payer l'huissier, faut bien que tout le monde croûte, n'est ce pas ?

Sans aucun appel d'offre (à notre modeste connaissance) la société de blindage Sitex, dont nous ne souhaitons nullement faire la publi-incité, s'est empressée de transformer ce logement vacant en bunker, dans un temps voisin de l'action de la police, c'est à dire immédiatement.

Nous nous interrogeons, Domofrance propose-t-il des bunker-Sitex à la location ?

La privation d'accès au logement ne se décline pas seulement sous forme d'expulsions spectaculaires, de mesures anti-squat onéreuse ou d'OQTF (Obligation à Quitter le Territoire Français) discriminatoires, mais surtout, insidieusement, sous forme d'interminables files d'attente auprès des bailleurs sociaux et de vains appels de détresse vers le 115.

Ceci touche tout le monde, désormais sans toit, nous sommes quoi ?

Un toit, c'est un droit.

Selena

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Droit Au Logement - Bordeaux - dans Infos Locales