Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : D.A.L - Bordeaux
  • D.A.L - Bordeaux
  • : Droit Au Logement pour toutes et tous !
  • Contact

Contacter le D.A.L33 ?

Le D.A.L33 se réunit tous les lundis
19h30
Place St Michel
Ou 8 rue de La Course
à Bordeaux

dal33gironde@gmail.com
06 95 43 53 23

Et sur facebook :
klik !

Recherche

Actu du D.A.L33

REQUISITION GO !
Chassez les immeubles vides et
capturez-les au mail suivant :

requisition33@gmail.com

Infos : klik !

25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 17:22

COMMUNIQUE - Paris le 23 mars 2017

 

Les militant-e-s du DAL Bordeaux définitivement relaxés après 4 années de harcèlement policier et judiciaire, injuste et ciblé.

 

La cour d’appel de Bordeaux, s’alignant sur la décision de la cour de Cassation du 13 avril 2016, a prononcé la relaxe des militants du DAL 33 (Gironde) harcelés depuis 4 ans, pour avoir affirmé leur solidarité et apporté leur soutien aux familles sans logis qui avaient occupé un immeuble vacant au centre de Bordeaux.

 

Il aura fallu près de 4 ans, pour que cette procédure s’achève, et que 3 militant-e-s qui ont soutenu les familles démunies, accusés en quelque sorte de délit de solidarité, soient mis hors de cause.    

 

Arbitraire et politique car elle visait un comité DAL très actif, cette procédure a commencé par des gardes à vue, des perquisitions, la confiscation des ordinateurs et téléphones portables, sans que cette procédure musclée n’aboutisse à mettre en lumière des faits mettant en cause les militant-e-s.

 

Le Parquet avait néanmoins poursuivi, sans fondements réels, et  TGI, puis la cour d’appel avaient condamné en 2014 les 5 militant-e-s, à 3 mois de prison avec sursis et environ 10 000  euros au titre des intérêts civils.  Le jugement de la Cour d’appel a été cassé  le 13 avril 2016, obligeant aujourd’hui  la Cour d’Appel de Bordeaux à se dédire.

 

La fédération dénonce ce harcèlement, mis en place par la police, les responsables politiques et judiciaires et les notables  locaux, qui a marqué  la vie des militant-e-s du comité, organisé en collégiale, c’est à dire avec plusieurs personnes  ayant la responsabilité légale de l’association.

 

Justice a  enfin été rendue, mais  seuls trois militant-e-s avaient saisi la cours de cassation.
Les deux autres, lassé-e-s de ces procédures interminables et éprouvantes, avaient renoncé. Ils  devront supporter les condamnations arbitraires et injustes rendues par la cour d’appel en 2014. Nous ne les oublions pas et leur apportons notre soutien.

 

DAL fédération salue le courage et la détermination des militant-e-s poursuivi-e-s, et souhaite désormais beaucoup d’actions et de réussites au DAL 33  pour les sans logis, les mal logés et les locataires de Bordeaux !

 

Un toit c’est un droit !

 

Source :
https://www.droitaulogement.org/2017/03/relaxedal33/

Partager cet article

Repost 0
Publié par Droit Au Logement - Bordeaux - dans Procès D.A.L33