Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : D.A.L - Bordeaux
  • D.A.L - Bordeaux
  • : Droit Au Logement pour toutes et tous !
  • Contact

Contacter le D.A.L33 ?

Le D.A.L33 se réunit tous les lundis
19h30
Place St Michel
Ou 8 rue de La Course
à Bordeaux

dal33gironde@gmail.com
06 95 43 53 23

Et sur facebook :
klik !

Recherche

Actu du D.A.L33

REQUISITION GO !
Chassez les immeubles vides et
capturez-les au mail suivant :

requisition33@gmail.com

Infos : klik !

26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 15:50

 

Transmis par D.A.L National

 

Des associations dénoncent le non-respect des droits des mineurs étrangers isolés.

 

Paris, 6 mars 2015 - Des associations ont dénoncé vendredi la situation des adolescents étrangers isolés à Paris, qui se retrouvent dans la rue lorsque l'administration refuse de reconnaître leur statut de mineurs, sans pour autant les considérer comme majeurs.

 

"On demande l'application de la loi. Il y a un dispositif de protection des mineurs en France, il faut le respecter et cesser les tracasseries administratives qui jettent les mineurs dans la rue, où ils peuvent se retrouver en danger", a expliqué le porte-parole de l'association Droit au logement (DAL), Jean-Baptiste Eyraud, lors d'une conférence de presse devant la Permanence d'accueil et d'orientation des mineurs isolés étrangers (Paomie), dans le 19e arrondissement de Paris.

 

Cette structure, financée par l'Aide sociale à l'enfance de la mairie de Paris, a pour mission l'accueil des mineurs étrangers arrivant dans la capitale et l'examen de leur situation, sur la base d'entretiens, de leurs documents d'identité et parfois de tests osseux contestés destinés à déterminer leur âge.

 

"Ils me disent que c'est des faux documents, alors que l'ambassade a confirmé qu'ils étaient vrais", s'exclame Mory, Ivoirien, arrivé depuis trois mois en France, qui tient en main une liasse de papiers, dont un acte de naissance stipulant qu'il est né en janvier 1999 à Abobo (commune du nord d'Abidjan).

 

"J'étudie en classe de 4e au collège Valmy, juste à côté d'ici. Je dors à l'école, je me lave là-bas", témoigne-t-il.

 

La loi prévoit la prise en charge des mineurs étrangers isolés : accueil, hébergement, nourriture, scolarisation, soins. Mais selon les associations, le taux d'acceptation des dossiers de mineurs étrangers à Paris est passé de 50% en 2014 à moins de 20% depuis le début de l'année.

 

Le collectif a recensé 250 mineurs comme Mory autour de la Paomie. Tous les jours, un camion de l'association d'aide aux démunis "le 115 du particulier" vient les écouter, les aider, leur proposer un déjeuner et un goûter.

 

Les associations dénoncent le flou juridique autour des jeunes dont la demande a été rejetée parce qu'ils ne sont pas considérés comme mineurs par les autorités, notamment car leurs documents d'identité sont jugés faux, mais qui ne sont pas pour autant considérés comme majeurs... faute de papier d'identité prouvant qu'ils ont plus de 18 ans.

 

"Pour des raisons financières, l'administration rejette de plus en plus de ces jeunes, qui veulent aller à l'école, s'intégrer. Au lieu de ça, ils n'existent plus", souligne Jean-Baptiste Eyraud

 

Des photos de l'action ici :
https://plus.google.com/photos/101056143108562695304/albums/6123608691154421921?authkey=CN7Mxf_D6J_BgAE

Partager cet article

Repost 0
Publié par Droit Au Logement - Bordeaux - dans Infos Nationales Solidarité