Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : D.A.L - Bordeaux
  • D.A.L - Bordeaux
  • : Droit Au Logement pour toutes et tous !
  • Contact

Contacter le D.A.L33 ?

Le D.A.L33 se réunit tous les lundis
19h30
Place St Michel
Ou 8 rue de La Course
à Bordeaux

dal33gironde@gmail.com
06 95 43 53 23

Et sur facebook :
klik !

Recherche

Actu du D.A.L33

REQUISITION GO !
Chassez les immeubles vides et
capturez-les au mail suivant :

requisition33@gmail.com

Infos : klik !

15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 13:59
Squat du Grand Poirier - Une décision de justice attendue

Transmis par le D.A.L36

Squat du Grand Poirier - Une décision de justice très attendue

Le Tribunal de Grande Instance vient d’accorder la trêve hivernale à la famille qui occupe depuis l’automne dernier un logement appartenant à la Ville de Châteauroux.

Une décision que salue le Dal36.

C'est une famille dont les parents ne sont pas en mesure de travailler pour des raisons de santé – avec un handicap reconnu invalidant pour la mère – et avec un enfant mineur scolarisé. Incapacité de travailler donc pas  de revenu. Pas de revenu donc pas de logement. C’est un cercle vicieux dont il est très difficile de se sortir.

Cette famille a fait de nombreuses demandes auprès du SIAO et des bailleurs sociaux, sans que la moindre solution ne leur soit proposée.

Ils ont donc décidé de s’abriter dans un appartement vide, situé dans un immeuble de la commune lui-même entièrement vide, en septembre dernier. La mairie a immédiatement saisi la justice pour procéder à l’expulsion, expulsion prononcée par le Tribunal d’Instance le 17 octobre 2014.

L’avocat de la famille a alors saisi le Juge de l’Exécution afin d’obtenir des délais et permettre une réelle recherche de solution de relogement.

Celui-ci a statué le 10 février dernier et accordé le délai de la trêve hivernale, déboutant ainsi la commune de Châteauroux.

C’est un répit et un immense soulagement pour cette famille qui vit sous pression constante depuis le mois d’octobre.

Mais cela ne suffit pas.

Les bénévoles du Dal36 accompagne au quotidien cette famille pour l’aider à accéder à un « vrai » logement. Mais l’administration ne joue pas le jeu. Une seule proposition à ce jour : un hébergement temporaire inadapté, avec travail quotidien à fournir, pour des personnes reconnues invalides.

Aucune réponse de la part du SIAO pour la demande d’appartement de coordination thérapeutique, – c’est pourtant la solution qui semble la mieux adaptée – et des blocages de la part de différents services dont la CAF…

Le Préfet doit maintenant prendre ce dossier en main et qu’une solution digne et humaine soit enfin trouvée pour reloger ces personnes, dans les plus brefs délais. Ce serait totalement irresponsable d’attendre le 31 mars pour finalement les remettre à la rue.

Le comité Dal36

Partager cet article

Repost 0
Publié par Droit Au Logement - Bordeaux - dans Communiqué