Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : D.A.L - Bordeaux
  • D.A.L - Bordeaux
  • : Droit Au Logement pour toutes et tous !
  • Contact

Contacter le D.A.L33 ?

Le D.A.L33 se réunit tous les lundis
19h30
Place St Michel
Ou 8 rue de La Course
à Bordeaux

dal33gironde@gmail.com
06 95 43 53 23

Et sur facebook :
klik !

Recherche

Actu du D.A.L33

REQUISITION GO !
Chassez les immeubles vides et
capturez-les au mail suivant :

requisition33@gmail.com

Infos : klik !

19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 10:46
RSA - Coucher ou pas coucher ?

Transmis par Sandra le 30 décembre 2014

Une fois de plus, je suis enchantée de constater que nous vivons dans la république de la fraternité. Je rencontre ce matin un jeune homme traumatisé par la CAF, un de plus. Il m'explique que ce bel organisme du social cherchait à savoir s'il vivait en couple ou pas. Et oui parce que pour toucher le RSA taux plein, 430 €, il faut être pauvre et ... célibataire. Le traumatisé m'explique comment la CAF un jour, lui a rendu une petite visite de courtoisie. On pourrait s'attendre à une visite de soutien moral, logique, on est sous régime socialiste...

« Bonjour, c'est la Caf, on vient vous souhaiter la bienvenue dans la misère sociale. On vient s'assurer qu'avec 430 € par mois vous arrivez à surnager dans la jungle libéralo-fasciste. Ca doit pas être facile tous les jours ! »

Eh ben, loupé ! Au lieu de ça, la Caf venait s'assurer que la déclaration de Monsieur était la bonne. Monsieur s'était déclaré célibataire, était-ce bien vrai ? Tout le monde sait que les pauvres sont des profiteurs, contrairement à Sarko-nouille ou à Cahuzac-rappe-tout and co, hein ?

Donc la madame de la Caf, entre chez Monsieur, sans y être invitée mais en étant vivement recommandée. Si la Caf ne peut pas rentrer, c'est la coupure des vivres, direct. Allez, hop, un pauvre qui n'ouvre pas, ça veut dire qu'il couche le salaud ! Je vais vous expliquer, très simple.

Le pauvre qui est au Rsa, il ne doit pas coucher car il est alors concubin. Et là c'est très grave pour lui !

Donc Monsieur explique qu'il est séparé de son ex-amie mais qu'il vivent pour l'instant sous le même toit car il n'ont pas d'autre solution. Il a 430 € de Rsa comme la madame de la caf le sait et il peut difficilement se loger. C'est là que la dame de la caf a trouvé une loucherie voire une fraude à la Prestation Sociale ! Un pauvre c'est forcément menteur et fraudeur…

C'est alors que l'Enquête a commencé. La Colombo de la Caf demande à visiter l'appart du terroriste et constate qu'il n'y a qu'un lit ! Ouh, on tient le roublard !

La collabo : « Vous dites ne pas être en concubinage, or il n'y a qu'un lit ». Là le pauvre a du démontrer qu'il y avait un canapé…La collabo perplexe, lui demande d'ouvrir les placards de la cuisine pour voir s'il y a bien deux marques de pâtes différentes. En effet des colocataires ne mangent pas la même marque de pâtes, des concubins : si !

Alors là j'avoue que j'ai été éblouie par les capacités de déduction des petits fonctionnaires rampants. Le théorème de la notion du concubinage chez le pauvre atteint de RSA, impressionnant !

Du coup, ça a éveillé chez moi quelques questions que je vais de ce pas, poser à l'administration de la solidarité. Un pauvre qui ne vit pas seul mais qui ne concubine pas, qu'a t-il le droit de faire ?

Dormir sur le canapé semble-t-il n'est pas approprié car suspect ? Le pauvre peut se lever dans la nuit et coucher avec le colocataire. Pas bon ! Surtout s'il ne mange pas de pâtes (ben vi du coup ya qu'un paquet !)

Et s'il n'y a pas de canapé ? Le pauvre peut-il coucher sur le tapis ? Pas sûr que ce soit bon, on se rapproche du cas n°1 (le pauvre est vicieux donc il se lève pour coucher)

Conclusion, le pauvre ne doit pas coucher (avec la colocataire). Mais peut-il dormir dans le lit même accompagné s'il ne couche pas ? Réponse de la Caf : s'il dort dans le lit, il couche forcément donc il est concubin ! Aïe !

Et si le pauvre vit avec un pauvre du même sexe ? Ah ! Là c'est plus compliqué, hein ? Et bien non ! là il peut coucher ou dormir, dans le lit ou sur le tapis, voire dans la baignoire, ya plus de soucis….La caf suspecte deux personnes d'être en concubinage uniquement lorsqu'elles sont de sexes différents. La grande loi paternaliste de RSA ne reconnaît même pas la diversité de goûts ! Arriérée !

Et si on est trois dans un appart ? On doit dire avec qui on couche et où on dort ? Et quand on couche à trois, ya une case spéciale avec cumul des revenus des trois ? Même si c'est deux fois dans le mois ?

Putain, je m'en sors avec mal de tête de ce truc ! Quel bordel ! Résultat je sais toujours pas si le pauvre peut coucher ou pas en toute sérénité

Récit d'une militante engagée. Sandra Aimard

Partager cet article

Repost 0
Publié par Droit Au Logement - Bordeaux - dans Infos Locales Divers Faits